Comment se motiver et entretenir sa motivation au quotidien?

Hey Bertrand ! Comment tu fais pour te motiver au quotidien ? Es-tu motivé par l’atteinte d’un résultat ou par le fais de fuir une situation/expérience négative?

Ni l’un ni l’autre principalement (même s’ils jouent toujours un peu dans le fond). Le cœur de ma motivation c’est du momentum : je suis poussé à continuer ce que j’ai commencé. Ce qui est pourquoi je ne me motive que très peu au quotidien : c’est trop tard pour créer ce genre de motivation. Ce qui me motive dans une journée a en général été amorcé au minimum la journée précédente. Sans amorçage au préalable, je suis nul pour me motiver, comme à peu près tous les êtres humains :grin:

La puissance de la motivation de continuer est souvent négligée par les gens. C’est pour ça que je dis que la discipline c’est pour démarrer, ensuite la motivation s’installe et prend le relais. Et perso ça vaut pour tout, livres, divertissement, etc. C’est le début pour lequel j’ai de la résistance, mais une fois que je suis lancé, je suis « porté ».
C’est grosso-modo la vieille distinction entre motivation extrinsèque et intrinsèque
« motivé par l’atteinte d’un résultat ou par le fait de fuir une situation/expérience négative » = motivation extrinsèque = peu efficace
motivé de continuer un truc qu’on a commencé et qu’on a envie d’avancer = motivation intrinsèque = efficace

Le tout est d’enclencher cette motivation de continuer, et ça, ça demande essentiellement de ne jamais s’arrêter ou alors d’être discipliné (se forcer à redémarrer). Je privilégie surtout le fait de ne jamais m’arrêter perso. C’est à dire de préparer en amont ce sur quoi je fais travailler dans le futur. Je prépare la « chaîne ».

Ok merci ! c’est juste que j’entend des gens dire que tant qu’on a pas expérimenté une situation vraiment négative on aura jamais la motivation suffisante pour changer. (Ex: avoir des problèmes de santé force à en prendre soin - avoir été sdf fait que tu te donnes plus dans ton travail pour éviter ça) et ça me faisait peur franchement car j’ai du mal à me motiver et à rester constant perso.

Oui mais c’est pas pour se motiver au quotidien ça
C’est pour avoir une phase de réorganisation. Et je suis assez d’accord.
changer != continuer

Merci, je vais vraiment m’appliquer à développer un momentum du coup. C’est vrai que pour moi ça marche pour le moment avec des habitudes simples que j’ai commencé à développer (séance de sport -> meditation -> lecture -> travailler 1h sur un sujet qui m’intéresse.) Cependant c’est plus dur de se mettre à travailler seul chez sois tous les jours.

Au passage c’est pas des habitudes mais des routines

C’est surtout le début qui est difficile, car j’arrête, je reprend, j’arrête puis je reprend encore et encore.
Ok je voyais pas la diff

Le challenge c’est de trouver des moyens de « s’exciter » en fait

Ok je voyais pas la diff

@Kenny Oui la plupart des gens amalgament les deux. Habitudes = automatique, inconscient. D’où le « mauvaises habitudes » pour référencer ce qu’on fait mal sans le vouloir. Routines = conscient, délibéré, efforts, etc.

Oui je pense aussi c’est pour cela que je viens de m’écrire mon (ou mes) WHY aujourd’hui. Puis je vais juste faire de mon mieux pour ne pas arrêter
Ok ok du coup tu penses que les routines se développent un peu différament des habitudes ?

Oui, essaie de renouveler l’intérêt aussi.

Parfait merci, je ferais de mon mieux

Ok ok du coup tu penses que les routines se développent un peu différament des habitudes ?

@Kenny Oui. Et surtout certaines routines ne pourront jamais être des habitudes.

Aie ok ça fait un peu peur du coup

Même se brosser les dents c’est difficile d’en faire une habitude.

Aie ok ça fait un peu peur du coup

@Kenny Non faut juste te faire à l’idée que ça restera toujours aussi « difficile ».
Les habitudes c’est un concept assez vicieux utilisé par des marketeurs pour te faire croire que certaines choses peuvent devenir plus facile et automatiques.
C’est pour ça que je pinaille et j’insiste quand les gens confondent les deux.

Oui j’avais entendu ça. la « résistance » est toujours présente et doit être combattue

Justement pas nécessairement
Ce qui peut donner l’illusion des habitudes (alors que ça reste de la routine) c’est que tu n’as plus vraiment de résistance.
Dit autrement on peut « tricker » son cerveau pour ne pas ressentir négativement les efforts
En gros : le flow :grinning_face_with_smiling_eyes:

C’est vrai. C’est ce que je constate aussi. même avec une routine difficile que j’ai développé (des challenges algorithmiques en programmation) j’ai maintenant 0 résistance
Oui c’est vrai. JE pense que je vais me retaper ta série sur le flow.
Merci de tes réponses en tout cas !