Échauffer l'esprit comme on échauffe le corps?

Petite question sur la potentialisation, si je ne confond pas avec autre chose la potentialisation c’est comme « l’échauffement » de l’esprit sur un ensemble de compétences/connaissances etc. Est-ce que comme en sport par exemple on peut se chauffer/potentialiser plus ou moins rapidement et du coup quels sont les conséquences ? Par exemple en muscu si je fais un échauffement trop intense rapidement je suis à bout de souffle et mes performances en pâtissent, si au contraire je prend tout le temps qu’il faut j’ai de meilleurs perfs et c’est bien plus facile (la « difficulté » est dans la patience). Est-ce qu’il y a un intérêt à s’échauffer rapidement (en gros ne pas s’échauffer…) ?

Pour la potentialisation ce que tu décris me semble être de l’échauffement non incident. L’équivalent sera en gros de faire des exercices genre professeur je sais plus quoi sur nintendo DS là, des exercices de gymnastique mentale. Plutôt que de se chauffer directement en faisant ce que tu veux faire.

Et ouais ça ça me semble merdique. Perso quand je m’échauffe en muscu je m’échauffe en faisant les exercices que je vais faire intensément, mais justement sans intensité. Je ne m’échauffe pas en faisant autre chose. Sinon oui tu gaspilles tes ressources à faire autre chose que ce que tu veux travailler.

Par exemple quand je lis l’échauffement est incident. Les 10 premières minutes je suis moins dedans que les minutes d’après. L’échauffement non incident serait de faire une tâche mentale qui n’a rien à voir avec le livre. Et ce serait inutile je pense.
Tu t’échaufferais peut-être le cerveau (peut-être) mais tu ne potentialiserais pas ton espace mental pour s’adapter au contenu du livre.

Et ouais ça ça me semble merdique. Perso quand je m’échauffe en muscu je m’échauffe en faisant les exercices que je vais faire intensément, mais justement sans intensité. Je ne m’échauffe pas en faisant autre chose. Sinon oui tu gaspilles tes ressources à faire autre chose que ce que tu veux travailler.

@Bertrand Ah d’accord, en fait ce n’était pas tout à fait ma question mais c’est super intéressant. Du coup je parlais plutôt de la vitesse de l’échauffement. Autrement dit par exemple si je lis je peux y aller progressivement, en prenant le temps, en laissant à mon cerveau le temps de chauffer. Ou alors je peux me mettre une grosse pression et d’une certaine façon « forcer » mentalement pour que ça chauffe plus vite.

Ah ouais non moi je prends mon temps. J’essaie pas de me chauffer en fait, c’est vraiment incident à l’engagement dans l’activité en elle-même.

Oui je vois. Je fonctionne de cette façon la plupart du temps aussi mais parfois on se retrouve dans des circonstances particulières (performance, pression sociale etc.) qui font qu’on pousse le moteur un peu plus vite. Mais effectivement je pense que la manière « douce » est plus efficace sur le plus long terme.

Ah ouais je me souviens quand j’allais à des premiers RDV juste avant d’arriver sur place je faisais des exercices pour me dynamiser haha
et c’était dans le but d’être chaud direct
même si rétrospectivement j’en avais rarement besoin quand la fille m’intéressait, c’était plutôt de frein dont j’avais besoin haha

Aha oui c’est vrai que dans ce genre de cas les circonstances génèrent d’elles-même une accélération de nos processus.

En fait c’était surtout pour être directement « souple » et pas avoir de barrière
Le pire truc dans un premier RDV c’est quand tu es coincé dans ta tête en mode logique

Et la muscu permettait ça ? Je me souviens (et je le fais encore) qu’avant un rdv je ressassais des dialogues, des échanges etc.
C’est assez naturel en soi

non c’était des exercices de respiration
et d’étirement
typique méditation dynamique
pour me défiger le visage, etc

Avant une performance musicale on se voit jouer, on anticipe. Et d’ailleurs j’ai eu une période où je croyais que c’était mauvais et c’était très dur de rentrer dans le bain si je n’avais pas eu l’occasion de chauffer avant.
D’accord je note aha

je faisais ça essentielleent
vers 20sec

C’est des exercices issus des travaux d’Alexander Lowen, un ancien psychothérapeute qui mettait l’accent sur le corps

D’accord je vois