Expliquer l'humain - Camilla Pang (Autisme)

Je m’adresse à une élite d’intellectuelle éveillée en postant ma question ici. Que pensez-vous de ce livre ? https://www.amazon.fr/dp/2035979943/ref=cm_sw_r_cp_apa_i_wcvpFb8BVXVKN

Pas lu, mais le concept à l’air cool. Cela dit l’auteure n’a que 26 ans, donc à moins qu’elle ait vraiment poncé le sujet de manière exceptionnelle, sa vision est probablement immature et limitée. Si on se fie au résumé elle a l’air de croire que la science = l’outil ultime pour tout comprendre. Très orange comme mentalité. A priori, je doute qu’elle soit complètement jaune et probablement très peu de turquoise. Donc je dirais que si l’ambition du livre c’est de présenter un exposé de résultats d’études scientifiques sur le comportement humain il vaut sûrement le coup. En revanche si l’ambition du livre c’est de présenter un exposé en mode philosophique, il ne vaut probablement pas grand chose. J’irais jeter un oeil dans la semaine pour le savoir, c’est assez rapide à déterminer en général :wink:

Après vu les avis ça a plutôt l’air d’être un livre pour expliquer l’autisme de haut-niveau !

Intéressant. Merci beaucoup pour ton message de qualité :slightly_smiling_face: (comme d’hab hein xD)

Ça a l’air d’être un livre basé sur l’analogie. Plutôt cool ça a priori :+1:

Par contre dans ce livre il y a pas mal du syndrome de la victime, un classique chez les neuro-atypiques. Par là je veux dire qu’ils accentuent mentalement leur différence et leurs incapacités, ils se jugent très pauvrement et imaginent que les neurotypiques ont des trucs imaginaires en plus, que par défaut ils se comprennent parfaitement entre eux, etc. Dit autrement ils projettent leurs manques de réussite sociale sur la faute de leur cerveau « incapable ». Certains passages me semblent particulièrement absurdes et paradoxaux, car il n’y a pas moyen que tu écrives un livre pour comprendre les êtres humains si tu es vraiment incapable de les comprendre intuitivement, de comprendre leurs émotions, etc. Mais bon encore une fois, d’expérience c’est un classique, j’ai vu des tas de neuro-atypiques faire ce gimmick, et avoir un angle mort sur le fait qu’ils le font. Ce qui est d’ailleurs une raison pour lesquelles les communautés de « zèbres » me donne souvent la gerbe haha

Ha oui xD.
J’irai me renseigner sur « gimmick » et « zèbres » xD .

Très intéressant ton retour, quels livres conseilles-tu pour traiter ce sujet-là ?

Quel sujet ? Le sujet de la victimisation des neuro-atypiques ? Je ne sais pas s’il existe un livre là dessus, mais beaucoup de neuro-atypiques sont eux-mêmes des livres ouverts à ce niveau :laughing: Surtout ceux qui se sont rattachés à une communauté et écrivent des livres sur leur différence, ça transparaît souvent à leur insu. C’est très « mauvais vert » (sjw, etc). Ça me fait un peu penser à certains masculinistes et féministes d’ailleurs, qui font souvent les pauvres victimes en se focalisant sur certaines différences de traitement hommes/femmes. Alors que objectivement si on prend globalement toutes les différences, c’est absurde.

@Bertrand es tu neuro-atypique ?

@Bertrand es tu neuro-atypique ?

@AlexandreM Comme toi aussi sans doute ^^’

@AlexandreM Comme toi aussi sans doute ^^’

@JulienR ah je sais pas je ne me suis pas fait diagnostiquer

@AlexandreM Si tu n’es pas autiste, tu es neuro-atypique qui est un alias péjoratif utilisé par les autistes pour combler leurs sentiment/complexe d’infériorité :slightly_smiling_face:

Non c’est l’inverse, il y a le « a » qui fait toute la différence. Neurotypique = cerveau normal, neuro-atypique = cerveau en dehors de la norme
Et perso je me considère entre les deux, ni l’un ni l’autre :upside_down_face: (dans beaucoup d’aspects je comprends bien l’expérience des uns et des autres et je la rapproche à mon vécu).

Et m’est d’avis que beaucoup de personnes qui se considèrent neuro-atypiques ont juste eu un conditionnement déséquilibré durant leur enfance/jeunesse, sans quoi ils n’auraient jamais pu réaliser leur différence

Moi dans ma famille si j’écoute les gens, tout le monde est haut potentiel, surdoué, cocasse quand même

Moi dans ma famille si j’écoute les gens, tout le monde est haut potentiel, surdoué, cocasse quand même

@AlexandreM Ouais cocasse comme tu dis. Une bonne illustration que tout cela est très très lié à l’Ego
D’ailleurs c’est principalement pour ça que je ne m’identifie à aucune catégorie du genre.

Pour s’ostraciser encore plus des autres, rien de tel que de se considérer différent !

"Je ne suis pas un homme, Monsieur je suis non binaire" à mourir de rire - YouTube

@Prometheus MDR

Je suis totalement d’accord avec toi Bertrand autrement, autre chose de très ennuyeux chez les communautés « neuroatypiques » c’est les idéologies un peu vertes et simplistes.

ouais comme je disais toute à l’heure tout ce qui est idéologies identitaires c’est très mauvais vert, social justice warrior mentality, etc