Florent Tavernier - Le sens pour vaincre la procrastination

https://youtu.be/ycPHR3zUneE « Un but/sens dans la vie pour s’auto-discipliner ». Je pense que vous pourriez faire une collaboration @Bertrand .

Faut voir la vidéo où il explique son parcours aussi (« La voie du Surhomme »), il est très inspirant comme gars.

Je trouve aussi :+1:

Juste pour ajouter à cette vidéo je dirais que bien souvent quand je procrastine aujourd’hui c’est souvent que je n’ai pas ‹ potentialisé › le rapport entre mes objectifs long terme et les actions court terme. Peut-être que ça ne marche pas lorsque le problème c’est juste qu’on n’a aucune idée de ses objectifs. Mais pour l’instant pour moi c’est souvent juste une question de me faire un rappel du pourquoi (lorsque ce n’est pas un problème plus basique de bas niveau)

Je regarde la vidéo pour l’instant il fait la vieille erreur de distinguer le cerveau en deux :frowning_face_with_open_mouth:

Il se rattrape, il le fait juste pour simplifier, après peut-être que t’en sais plus que moi sur l’erreur qu’il a commis.

Ce genre de simplification est glissante je trouve. C’est justement en comprenant que tes intérêts supérieurs et inférieurs se partagent les mêmes ressources primitives que tu peux débloquer beaucoup de choses. La clé de la procrastination est rarement uniquement sur le haut-niveau (le sens) mais aussi sur le bas-niveau. Comment s’organiser pour engager l’excitation dans les bonnes boucles et non dans les mauvaises. Mais que l’excitation soit dans les bonnes ou les mauvaises, ça ne change strictement rien. Il n’y aucune division.
Donc à l’inverse de trouver du sens, la clé est de « tricker » son cerveau à un niveau quasi-mécanique. Ce qui est vraiment à l’opposé du sens en fait.

Je ne dis pas que le sens seul n’est pas puissant pour ne pas procrastiner, mais d’expérience, l’effet du sens sur la procrastination est très similaire à ce qu’on dit sur l’amour passionnel. Il ne dure que 3 ans. Dès que tu as trouvé un nouveau sens à ta vie, pendant 3 ans ça va aller tout seul, tu n’auras même pas besoin de te soucier de la discipline & co. Mais passé ce cap, c’est comme si ce n’était plus suffisant.
Ce qui est bien avec cette métaphore de l’amour passionnel c’est justement que ça te fait réaliser que depuis le début ce sens supérieur titillait ton cerveau primitif comme du crack.

Mais si le sens qu’on s’est donné ne permet plus de soutenir la discipline, est-ce que c’est pas juste parce qu’on le remet en question? (baisse du sens en gros ou bien naissance du doute)
Ce que tu me dis me rappelle l’apport extérieur dont il a fait mention quoique je sais pas si tu fais références à des méthodes de ce type.

Ça peut-être ça mais justement je crois que souvent on se donne cette excuse
pour retrouver du crack haha
On le voit souvent dans les relations, la fille ou le mec se dit que ça marche plus et va voir ailleurs
pour avoir le « hit » du recommencement
et puis 3 ans après, les regrets, finalement avaant c’était la bonne, fallait juste s’arranger pour revitaliser les choses

La raison étant encore une fois que le sens est intimement relié au primitif, les circuits de dopamine, etc, et que ces circuits sont sujet à la tolérance et compagnie
le mismatch dont il parle, il existe réellement, mais il touche également le sens

D’ailleurs je pense que les personnes qui ont le plus de sens dans leur vie, et que celui-ci est stable, ils ont sûrement une « signature » au niveau neuro, notamment vis-à-vis de la dopamine et la testo. Pas par hasard que beaucoup deviennent soudainement illuminés de sens après plusieurs jours de NoFap.

Le gros du problème est sur le long terme si je comprends ce que tu dis, mais je me rappelle en regardant la liste des vidéos de Florent, qu’il y a en fait plusieurs types de sens. Plutôt que de lui fixer une ligne d’arrivée, le sens qu’il a choisi le pousse à abandonner la sécurité, à se confronter à l’adversité et à se détacher du confort, entre-autres il reste sur des objectifs courts. On peut dire qu’il privilégie le chemin, à l’arrivée. Tu penses quoi de ce type de fonctionnement?

J’imagine que c’est avec ses défis qu’il arrive à soutenir l’engouement qui permet de rester constant.

Je partage ce point de vue, j’ai déjà fait pas mal de vidéos mettant en avant ce genre de philosophie (se focaliser sur le processus plutôt que les résultats), mais ça n’empêche qu’il faut toujours utiliser plein de systèmes pour revitaliser le processus. S’il reste fixe, ça va finir par te faner, même si ce sont des valeurs qui t’excitait avant.
Quel âge il a exactement

La vingtaine environ

:sweat:

Sur son linkedin.
https://fr.linkedin.com/in/florent-tavernier-771aa0180

Ok merci, donc c’est très probable qu’il a pas encore eu le recul à ce niveau.
Pour voir si son paradigme actuel va tenir sur la durée

Ce genre de simplification est glissante je trouve. C’est justement en comprenant que tes intérêts supérieurs et inférieurs se partagent les mêmes ressources primitives que tu peux débloquer beaucoup de choses. La clé de la procrastination est rarement uniquement sur le haut-niveau (le sens) mais aussi sur le bas-niveau. Comment s’organiser pour engager l’excitation dans les bonnes boucles et non dans les mauvaises. Mais que l’excitation soit dans les bonnes ou les mauvaises, ça ne change strictement rien. Il n’y aucune division.

@Bertrand C’est ce que tu disais sur ton live avec la finalité proximale et distale non ?

Tu as des vidéos où tu parles spécifiquement de comment harmoniser ces deux finalités plutôt que de rester « piégé » sur la proximale ?

C’est lié ouais (à ce qu’il dit aussi dans la vidéo d’ailleurs, ça m’a fait repenser à ça). C’est très probable que j’en ai déjà parlé ouais, en tout cas c’est sûr que j’ai écris à propos de ça, que ce soit publié ou pas. Je vais check.

Pas sûr que ça parle d’harmonisation cela dit