La nécessité de la marche et de l'activité physique

Super intéressant, ça confirme ce que beaucoup ressentent empiriquement. Par contre c’est intéressant de voir qu’ils parlent de superpouvoirs grâce à la marche, alors que c’est tout a fait naturel et normal de le faire ( jusqu’à notre monde moderne en tout cas). Je me dis que c’est plutôt ne pas marcher qui détériorent nos capacités.

Exact, c’est ce que je précisais d’ailleurs dans l’épisode sur le beige.
"Beaucoup de personnes disent que faire de l’exercice ça booste notre humeur et notre énergie.

Mais en fait ce n’est pas tellement vrai.

En fait c’est plutôt que quand on ne bouge pas on entre dans une forme légère de déprime.

On est diminué.

Si tu ne donnes pas de raisons à ton corps de rester allumé et en bonne forme, il ne va pas se maintenir, il va entrer dans une forme d’hibernation."

Après c’est du marketing le terme superpouvoirs, mais c’est un bon exemple des problèmes du marketing sur l’éducation

Un avantage de la marche c’est que si tu peux choisir quand tu la fais tu peux chopper la lumière du soleil. Pareil si tu peux la faire dans la nature, tu profites de l’effet relaxant que ça a.

Après c’est du marketing le terme superpouvoirs, mais c’est un bon exemple des problèmes du marketing sur l’éducation

@Bertrand En soit il n’y a pas grand intérêt à banaliser le fait de faire des efforts physiques non ? (Même si effectivement biologiquement c’est plus une norme qu’un exploit) Comme c’est relatif la question c’est surtout comment inciter les gens à faire du sport

Non c’est sûr c’est compréhensible, mais quand tu cumules plein de petites déformations comme ça tu finis par engendrer des confusions
pour ça que j’ai mis « sur l’éducation »
après oui bien souvent ce qui est faux est plus motivant que ce qui est vrai !

Mais quelque part moi c’est en partie de réaliser que le mouvement est normal, et que donc ne pas en faire = anormal, qui m’a conditionné à le valoriser

Mais quelque part moi c’est en partie de réaliser que le mouvement est normal, et que donc ne pas en faire = anormal, qui m’a conditionné à le valoriser

@Bertrand C’est vrai que c’est plus fort comme ça pour moi aussi
Encore que… L’idée d’avoir à ma portée une activité qui me fera sortir du lot de tous ceux qui ne l’a font pas est séduisante aussi