Les risques de la méditation

ok ouais ça j’ai eu

Par contre l’affective flattening c’était à une époque où j’étais assez déprimé (problèmes de santé, grosse faiblesse physique, fatigue), je pense que la méditation avait pas mal accentué le truc (comme me mettre dans une sorte d’hibernation)

surtout quand je combinais la masturbation et la méditation haha
ça semblait tellement réel
après je me disais que franchement ça avait aucun intérêt de le faire avec une vraie personne, ça serait limite moins réel
mais je me suis rendu compte que j’avais du mal à reproduire ça

Par contre l’affective flattening c’était à une époque où j’étais assez déprimé (problèmes de santé, grosse faiblesse physique, fatigue), je pense que la méditation avait pas mal accentué le truc (comme me mettre dans une sorte d’hibernation)

@Prometheus moi ça faisait l’inverse. J’étais hyper fermé et réprimé je ressentais plus rien et la méditation à tout débloquer j’en pouvais plus haha
après c’était en grande partie liée à la respiration plus qu’à la méditation en elle même
c’est mon corps qui était shut down
bon jre

moi ça faisait l’inverse. J’étais hyper fermé et réprimé je ressentais plus rien et la méditation à tout débloquer j’en pouvais plus haha

@Bertrand Ouais j’ai senti ça aussi avec la méditation (à d’autres périodes)

après je me disais que franchement ça avait aucun intérêt de le faire avec une vraie personne, ça serait limite moins réel

@Bertrand Je m’étais fait la même réflexion après avoir vécu des « orgasmes cosmiques » en méditant (sans masturbation), mais c’est pas réplicable, puis apparemment avec des pratiques genre le tantra tu peux arriver à répliquer ça à l’infini avec un partenaire

par contre dès qu’ils commencent à s’ouvrir et te parler de leur intérêt violets, WTF, c’est la totale. SURPRISE SURPRISE

@Bertrand Dexter Surprise Motherfucker GIF - Dexter SurpriseMotherfucker - Discover & Share GIFs

Je m’étais fait la même réflexion après avoir vécu des « orgasmes cosmiques » en méditant (sans masturbation), mais c’est pas réplicable, puis apparemment avec des pratiques genre le tantra tu peux arriver à répliquer ça à l’infini avec un partenaire

@Prometheus Tu pourrais en dire un peu plus a propos de l’« orgasme cosmique » ? Je pense en avoir eu un ( ce que j’ai appelé « orgasme cérébrale »). J’ai jamais pu le reproduire. Son irruption serai dû a quoi tu penses ?

Par contre l’affective flattening c’était à une époque où j’étais assez déprimé (problèmes de santé, grosse faiblesse physique, fatigue), je pense que la méditation avait pas mal accentué le truc (comme me mettre dans une sorte d’hibernation)

@Prometheus Donc faut éviter de méditer durant ces périodes c’est ca ?

Après certains effets sont logiques. La méditation hardcore n’est pas à prendre à la rigolade. Si tu veux vraiment dissoudre ton ego, tu risques d’y arriver.

@Bertrand Oui je confirme de mon côté ! Cela m’est arrivé (cela te surprend j’en suis sûre @Prometheus :smirk: :upside_down_face: )

ouais c’est un point intéressant mais en lisant je me suis questionné si c’était pas juste une compensation de la récupération. Quand ta session est longue ça peut faire genre du NSDR

@Bertrand C’est quoi le NSDR ?

C’est quoi le NSDR ?

@Desirez-vous-du_the Non Sleep Deep Rest. En gros quand ton corps entre en mode récupération sans que ce ne soit du sommeil.

Non Sleep Deep Rest. En gros quand ton corps entre en mode récupération sans que ce ne soit du sommeil.

@Bertrand Un peu ce dont parle des fois Huberman : Le Yoga Nidra

Oui

Oui je confirme de mon côté ! Cela m’est arrivé (cela te surprend j’en suis sûre @Prometheus :smirk: :upside_down_face: )

@JulienR Plus rien ne m’étonne avec toi, y compris le fait que tu parles de toi au féminin (sûre) :smirk: :nail_care:

Tu pourrais en dire un peu plus a propos de l’« orgasme cosmique » ? Je pense en avoir eu un ( ce que j’ai appelé « orgasme cérébrale »). J’ai jamais pu le reproduire. Son irruption serai dû a quoi tu penses ?

@Jules Samadhi, Kundalini, Ānanda, etc.

En gros une dissolution de l’égo / état hyperlucide en te sentant connecté avec tout, ressentant une béatitude énorme (beaucoup plus intense et « vivide » que l’orgasme).

Donc faut éviter de méditer durant ces périodes c’est ca ?

@AlexandreM Je pense que c’est contextuel / individuel, voir ce que ça te fait quoi, mais clairement pour moi il y a des périodes où la méditation n’est pas vraiment recommandée (ça accentue des tendances à la dissociation).

Plus rien ne m’étonne avec toi, y compris le fait que tu parles de toi au féminin (sûre) :smirk: :nail_care:

@Prometheus C’est pour mieux te séduire :kissing_heart: