Mark Manson se fourvoie. On n'échappe pas à la détermination

Passage d’un article de Mark Manson qui me fait méchamment penser à ce que je disais ici : La création du monde : Dieu face au hasard ‹ Soulever les paupières invisibles

“Similarly, once under the API, your interests and worldview will become cemented, as algorithms feed you information they know you agree with and entertainment they know you will enjoy. People who live under the API feel as though they are this wonderful, unique, hard-working individual, but the truth of the matter is that they are simply living out what the algorithms have already determined for them.”

Sauf qu’il ne semble pas du tout réaliser que toute cette illusion, toute cette matrice, c’est la condition par défaut de la matrice de la perception existentielle. Tu remplaces « algoirthms » par « biological algorithms » et rules.

En gros il a une vision très orange de la matrice. Pour lui la seule façon de sortir des déterminants invisibles (qui nous font sentir libres alors que c’est une illusion), c’est de développer les valeurs oranges. Sauf que ce sentiment que suivre les valeurs oranges = être unique, libre, auto-déterminé, ça fait aussi partie des déterminants invisibles qui nous font nous sentir libres alors que c’est une illusion :upside_down_face: On est biologiquement déterminé pour ressentir ça (surtout si c’est dans ta personnalité d’être ouvert à l’expérience et faible en conscienciosité), et en suivant ces sentiments et en enactant ce qu’ils nous poussent à faire, on est exactement dans ce qu’il décrit : "but the truth of the matter is that they are simply living out what the algorithms (ici l’ADN) have already determined for them"

C’est un argument qu’on peut parfaitement appliquer aux pro-Red Pill d’ailleurs, qui se croient sortis de la matrice alors qu’ils sont ultra-déterminé par leur ADN (obsession sur les filles, sur le statut, etc)

La véritable illusion c’est de croire qu’on peut échapper à la détermination du tout.

Tu connais Franck Lopvet ? Dans la même veine il explique qu’il faut se détacher du sens, prendre la vie comme une expérience gratuite en expliquant de façon implicite qu’en gros croire en des buts/idéaux etc. c’est se voiler la face.
A noter que j’ai vu peu de choses de lui donc c’est de la seconde, seconde main

J’avais vu une vidéo assez longue de lui. Comme beaucoup de penseurs du genre, il y avait un mix de pertinent et de « folklore » type New Age
En gros de ce que je me rappelle il dit bien ce que tu dis
mais il s’arrête pas là
il crée par dessus une vérité
du type « on n’est pas là par hasard, il y a une raison à notre existence »

La suite de son texte :

"The only way to stay above the API is to foster an intense curiosity (favorisé par l’ouverture à l’expérience), to take professional and personal risks (favorisé par la faible agréabilité et l’ouverture), to habitually challenge preconceived notions (favorisé par la faible agréabilité, forte ouverture, faible conscienciosité), to lean into uncertainty and unpopular opinions (la même, encore les trois), to challenge yourself with information you don’t agree with, with entertainment that doesn’t come naturally to you.

In short, staying above the API requires a certain level of discomfort (favorisé par la faible agréabilité)—and I don’t simply mean the discomfort of working more hours or reading more books—I mean the discomfort in the kind of hours and the kind of books. It’s not a question of effort but intent. You should feel a little bit contrarian (favorisé par la faible agréabilité). You should feel a little bit wrong (favorisé par l’ouverture et faible conscienciosité). You should feel a little bit foolish (favorisé par l’ouverture et faible conscienciosité). That’s the only way to know that you’re right. The only way to be “on” is to feel a little bit “off.” The only way to stay ahead of the curve is to ditch the curve."

C’est d’autant plus évident que tout ça, c’est naturel pour des personnalités avec : forte ouverture, faible conscienciosité, faible agréabilité. Pour ces personnalités là, c’est de ne pas faire ce qu’il décrit qui est difficile. Pour des personnalités différentes leur comportement/attitude ça paraîtra être le fruit du conditionnement (courage, etc), mais eux au fond savent que c’est naturel pour eux, ils sont nés comme ça.