Peut-on être affecté par quelque chose qui, rationnellement, ne présente que peu d'enjeux dans notre vie?

Est-il possible de stresser pour quelque chose qui « objectivement » n’a rien à voir avec nos objectifs de vie, notre projet long terme etc. ? Et si oui qu’est-ce qui détermine qu’on stresse pour qqchose ?

Je pose cette question car j’ai très mal dormi et j’étais très tendu toute la dernière semaine. Au début je pensais que c’était pour des raisons type alimentation, sport, cycles circadiens ou même relations sociales etc. Mais j’ai changé tout ça et aucun résultat. Or il s’avère que j’avais 3 « échéances » (des petits trucs, genre comme un DS en prépa) ce mercredi mais dont je savais pertinemment que leur importance était presque nulle. Objectivement je savais que j’avais plus intérêt à travailler mes échéances long terme, mon développement de fond. Pour autant depuis mercredi soir je dors comme un bébé. Du coup j’ai l’impression que j’étais stressé à mon insu.

Oui c’est exactement le même délire que certains placebos, ça n’affecte pas ta partie rationnelle. Ça m’est souvent arrivé dans le passé. Je finissais par me rendre compte par raisonnement abductif que parfois j’arrivais pas à dormir à cause d’événements qui rationnellement ne me perturbait pas du tout
Ça me fait un peu penser à ce que je disais dans le chapitre 9 de SLPI :

il m’arrive très rarement de stresser, mais cela m’arrive quand même. Le truc c’est que quand cela m’arrive, ce n’est vraiment pas dans les situations les plus objectivement stressantes qu’il m’ait été donné de vivre. Là encore, dans ce genre de situations je me dis « Sérieusement, je suis en train de stresser à cause de ça ? ». De toute évidence, je dirais que ces situations concordent avec des périodes dans lesquelles mon organisme est propice au stress.

Je pense que le BEVI n’explique pas tout, le reste s’explique par le nocebo qui touche des parties non rationnelles du cerveau

Et est-ce que tu as des solutions pour contrer ça ?
Par exemple pour le BEVI on pourrait se dire que c’est une question d’expulser/exprimer son stress ailleurs. Est-ce que c’est à ça que servent les films d’horreur aha ?
Et pour le nocebo je vois pas trop. Trouver un rituel qui réconforte ? Type je me fais un emploi du temps qui me prépare à l’évènement, ou tout simplement contempler les enjeux de l’évènement ?

C’est difficile car par essence du problème tu ne peux pas le prédire facilement
si tu le prédisais ça voudrait dire que tu es conscient du stress
or là le soucis c’est justement la surprise et l’incompréhension
du stress
Ça m’arrive toujours de me faire avoir perso, sur des problèmes similaires

Bah en soit si j’ai une échéance dans deux semaines je peux prévoir que les 5 jours qui vont précéder je vais être stressé non ?

genre émotions négatives, difficulté à me canaliser

Bah en soit si j’ai une échéance dans deux semaines je peux prévoir que les 5 jours qui vont précéder je vais être stressé non ?

@DocDoc certes mais si tu pars du principe que ça suit une loi
moi ça suit clairement pas de loi, c’est limite peut-être les lois de mes hormones, un peu comme les règles des filles et les chamboulements hormonaux
d’ailleurs NoFap affecte beaucoup ça
pour moi

certes mais si tu pars du principe que ça suit une loi

@Bertrand En effet je sais pas à l’avance si ça va me stresser mais par contre je sais que potentiellement ça va me stresser.
Et du coup en suivant le principe du BEVI est-ce que par exemple on peut pas dépenser le stress avant ailleurs ? Genre un exemple un peu triso mais si je me branle avant d’aller voir une meuf j’aurais beaucoup moins la trique que si ça fait 3 mois que je suis en abstinence.

ben dans ce cas tu peux utiliser le bas niveau en prenant des trucs qui préviennent le stress/augmente la rexalation

Et du coup en suivant le principe du BEVI est-ce que par exemple on peut pas dépenser le stress avant ailleurs ? Genre un exemple un peu triso mais si je me branle avant d’aller voir une meuf j’aurais beaucoup moins la trique que si ça fait 3 mois que je suis en abstinence.

@DocDoc oui c’est un truc que je fais inconsciemment perso

ben dans ce cas tu peux utiliser le bas niveau en prenant des trucs qui préviennent le stress/augmente la rexalation

@Bertrand Cette approche si on la regarde du point de vue BEVI c’est contre-productif non ? ça ne fait que retarder l’explosion de stress

j’ai tendance à naturellement stresser bien en amont des trucs importants, et le moment venu je ne stresse pas du tout, en général

Cette approche si on la regarde du point de vue BEVI c’est contre-productif non ? ça ne fait que retarder l’explosion de stress

@DocDoc exact, mais si ce qui importe c’est de pas stresser à un moment précis c’est aussi bien
après oui tous les effets de tolérance sont liés à ça

Est-ce que les visualisations / affirmations positives pourraient aider dans ce genre de cas ?

Est-ce que les visualisations / affirmations positives pourraient aider dans ce genre de cas ?

@Prometheus ça dépend l’intensité, si c’est trop intense c’est comme essayer de ramer contre un courant beaucoup trop puissant

j’ai tendance à naturellement stresser bien en amont des trucs importants, et le moment venu je ne stresse pas du tout, en général

@Bertrand Mais est-ce qu’il ne faudrait pas mieux trouver un exutoire qui serait localisé dans des activités précises ? Parce que sinon ça veut dire qu’en amont de l’échéance tu dors mal, t’es tendu etc.

Mais est-ce qu’il ne faudrait pas mieux trouver un exutoire qui serait localisé dans des activités précises ? Parce que sinon ça veut dire qu’en amont de l’échéance tu dors mal, t’es tendu etc.

@DocDoc Ouai sinon il y a une méthode que j’expliquerais dans ma première formation :grinning_face_with_smiling_eyes:
car tout ce qui est ventilation ça peut renforer
le mauvais pattern sur le long terme

ça dépend l’intensité, si c’est trop intense c’est comme essayer de ramer contre un courant beaucoup trop puissant

@Bertrand Je me souviens il y a quelques années quand je devais faire des appels pour le business, j’avais une énorme phobie des appels (autisme présumé / hypersensibilité sensorielle), ça me gonflait d’avoir un blocage aussi stupide alors pour essayer de faire passer le truc j’avais fait énormément de visualisation / affirmation positive et ça m’avait beaucoup aidé, sur le coup j’étais toujours un peu stressé mais ça devenait gérable, puis après par la répétition de beaucoup d’appels qui se sont bien passés je me suis énormément désensibilisé.

Aujourd’hui je sens à peine du stress (sauf quand je suis fatigué) alors que c’était au point de la phobie y a genre 5 - 6 ans.

car tout ce qui est ventilation ça peut renforer

@Bertrand Pour quelles raisons ?

Pour quelles raisons ?

@DocDoc parce qu’à un niveau primitif, c’est une reconnnaissance que le stress est légitime et qu’il faut agir

Un autre truc qui m’aide pas mal en cas de stress c’est la respiration pour la cohérence cardiaque