Peut-on être satisfait sexuellement sans orgasme?

Une question qui me vient comme ça :upside_down_face: : est-ce que notre énergie sexuelle/valeur sexuelle se dépense particulièrement lorsqu’on orgasme ou est-ce qu’elle se vide tout au long d’une activité (sexe, porno, peu importe) ? Par exemple est-ce que quelqu’un peut se satisfaire sexuellement sans orgasmer/éjaculer ?

C’est ce que font les tantristes et taoïstes il me semble, ou les gens qui pratiquent le Karezza. Sinon j’imagine que c’est variable en fonction de ton taux d’hormones, y a des jours où l’énergie sexuelle peut être insatiable.

Comme quand tu éjacules tu émets de la prolactine, ça réduit ta dopamine / testostérone et donc le désir.

La particularité de l’orgasme c’est que c’est une dépense aigue (phasique). Alors que tout ce qui précède l’orgasme est plus dilué (tonique). On peut se satisfaire sexuellement sans orgasmer, en fait je dirais même qu’on l’est par défaut, mais c’est rétrospectivement annulé si on orgasme pas. À cause du pouvoir top-down des attentes.
On en revient à la peak-end rule.

Personne A “The other week, I was listening to a glorious symphony [that was certainly the period when people would listen to records still] and just as it was going to end, there was that horrible screech, and it ruined the whole experience.”

Daniel Kahneman : “It didn’t ruin the experience. You’d had the experience—you had twenty minutes of glorious music. It ruined the memory of the experience.”

People cannot draw that distinction. For him, it ruined the experience because the memory is what he got to keep.

La particularité de l’orgasme c’est que c’est une dépense aigue (phasique). Alors que tout ce qui précède l’orgasme est plus dilué (tonique). On peut se satisfaire sexuellement sans orgasmer, en fait je dirais même qu’on l’est par défaut, mais c’est rétrospectivement annulé si on orgasme pas. À cause du pouvoir top-down des attentes.

@Bertrand Hum donc la satisfaction en prend un coup mais localement (et ce sera oublié dans le souvenir) la personne s’est tout de même vidé de son énergie/l’a exprimé

Ouais. C’est un genre de distorsion

Du coup si j’ai bien compris, c’est l’attente qui fait qu’on profite pas du bienfait de la satisfaction sexuelle sans orgasmer.

l’attente d’un orgasme qui élimine la satisfaction du plaisir sexuel qui n’est pas terminé par un orgasme
le même délire que ce que je disais récemment sur Game of Thrones. La dernière saison qui pue la merde alors qu’on attendait un gros final à cette série = l’expérience globale est négative

Ok ok thank you