[Podcast] Tim Freke & Rupert Spira - La conscience N'EST PAS à l'origine de l'Univers

Par expérience j’entends cette fameuse substance primordiale et intangible de l’univers.
Et je dirais que c’est la même chose
Ce je n’expérimente pas n’est pas

pour ton ego ouais, mais pas pour la réalité
la réalité est (being) indépendamment de notre réflexion consciente sur elle

pour ton ego ouais, mais pas pour la réalité

@Bertrand La réalité fait partie de mon expérience
Est-ce que tu aurais un exemple ?

Ben typiquement l’exemple que Sam Harris utilise souvent : quand tu as une anesthésie générale, tu n’as plus conscience de la réalité.

Je dirais que l’anesthésie en question n’existe pas « réellement » du coup. Elle existe à travers l’expérience que j’ai du concept abstrait que je me fais de l’anesthésie (que j’ai eu ou que je vais avoir).

Comment rendre compte de ce qui s’est passé dans la réalité pendant que tu étais anesthésié ?
Genre si on filme ce qu’on fait sur ton corps pendant l’opération

Et bien dans ce cas ça existera à travers mon expérience du visionnage du film, à travers l’expérience que j’aurais du fait qu’un docteur m’a expliqué qu’ils m’avaient anesthésié. Si je donne un contre-exemple : J’ai dormi cette nuit. Si ça se trouve quelqu’un est venu me faire une opération du coeur sous anesthésie et ça ne m’a laissé aucun souvenir. C’est comme si cette réalité là n’existait pas (ou plutôt elle n’existe que dans l’expérience abstraite que j’en ai grâce à mon imagination)
C’est un peu comme le thème de la matrice. Que la réalité soit la matrice ou pas, pour l’individu ça ne change rien. Si nous sommes « matrixé » ou non ça ne change rien.

Par contre on peut, au sein de notre expérience, choisir d’identifier ce qui est (being) et créer des relations, une compréhension particulière de ce qui est.

Que tu l’aies observée ou pas, le potentiel de cette expérience existe. Pourquoi ? Parce qu’elle a été. Et c’est pour ça qu’elle corrobora avec les expériences des autres et avec tes expériences ultérieures.
Autrement dit ce passage d’anesthésie (et tout ce qui s’y est passé) a un pouvoir d’explication sur ton expérience présente.

Le temps ne s’est pas arrêté pour les autres en gros. Il ne s’est arrêté que pour toi. Et donc tu as manqué des choses qui se sont passées et qui ont affecté la réalité.

Le temps ne s’est pas arrêté pour les autres en gros. Il ne s’est arrêté que pour toi. Et donc tu as manqué des choses qui se sont passées et qui ont affecté la réalité.

@Bertrand Oui mais ça je ne peux le savoir qu’à travers mon expérience de l’expérience des autres
Par ce qu’ils m’en disent ou autre

Oui mais si tu le peux cela veut dire que vous partagez une réalité. Rasoir d’Ockham.

Mais je crée mon concept abstrait de réalité à partir des expériences des autres (dont je dois moi-même faire l’expérience par communication avec les autres)
Quand j’utilise le mot
« expérience » je parle de ce qui est, de ce qui est dans mon « instant présent » (y compris le présent du passé et le présent du futur)

Oui je comprend bien mais ce n’est pas suffisant. Si tu regardes un objet. Ensuite tu te retournes pendant une minute en fermant les yeux. Tu te retournes de nouveau, tu ouvres les yeux, et tu vois encore l’objet. Inférence = il y a quelque chose au delà de mon expérience qui est, et qui fait que je perçois cet objet.

Après quant à la vidéo je ne suis pas d’accord avec tout le délire sur l’amour qu’implique la réalisation de la non-dualité. C’est un peu comme la question du libre-arbitre et du déterminisme.

Oui je comprend bien mais ce n’est pas suffisant. Si tu regardes un objet. Ensuite tu te retournes pendant une minute en fermant les yeux. Tu te retournes de nouveau, tu ouvres les yeux, et tu vois encore l’objet. Inférence = il y a quelque chose au delà de mon expérience qui est, et qui fait que je perçois cet objet.

@Bertrand Oui mais l’existence de l’objet fait partie de ton expérience. Y compris lorsque tu ne le regardes pas, tu fais l’expérience d’une pensée du type : Il était là il y a 10" donc il y est encore.

Oui mais cet objet donne une explication à mon expérience. Et quand tu prends toutes les choses qui expliquent l’expérience, notamment à travers le temps, au bout d’un moment l’inférence logique est qu’il y a quelque chose au délà de ton expérience.
Pareil pour les prédictions

Et cette chose au delà de mon expérience, la réalité, c’est l’inférence logique elle-même. Dont je fais l’expérience « par la pensée »

Oui mais c’est parce que tu es contraint c’est tout. C’est comme la théorie de l’esprit. Tu projettes quand je te parle que j’ai un esprit. Pourquoi ? Parce que tu ne peux pas directement faire l’expérience de mon esprit.
Donc tu es contraint d’imaginer mon esprit.
Mais ça ne veut pas dire que mon esprit n’existe pas. Juste que tu es obligé de l’inférer.
Si on pouvait être télépathe, on le ferait.

Mais ça ne veut pas dire que mon esprit n’existe pas. Juste que tu es obligé de l’inférer.

@Bertrand Je ne dis pas qu’il n’existe pas je dis qu’il existe uniquement à travers mon expérience. C’est à dire que tu pourrais ne pas en avoir ou en avoir si tu te comportes de la même façon ça ne change rien.
Par exemple je ne sais pas si tu existes « réellement ». Pour moi tu n’est qu’un nom, une voix, un site, une chaîne, des idées etc. et j’en infère des choses sur le fait que tu es « un humain comme moi ». Pour autant tu pourrais être un robot que ça ne changerai rien.

Ouais mais pour faire sens de toutes les partitions d’expériences que tu as avec moi, le fait que je me souviennes, qu’il y a une continuité, que j’ai appris de nouveaux trucs, etc, ça induit à penser que mon esprit existe indépendamment de ces partitions d’expériences.