Pourquoi est-on plus créatif lorsqu'on laisse son esprit vagabonder?

Est-ce que vous avez une explication de pourquoi le fait de ne rien faire, détendre son « attention », de s’ennuyer permet au cerveau de générer des idées ? Et est-ce que vous êtes d’accord avec une définition de la méditation qui serait : se forcer à s’ennuyer ?

Il y a plein d’explications. Si tu veux une explication originale je te conseille le lien de A. Huberman dans les ressources
https://youtu.be/SwQhKFMxmDY?t=4914 (j’ai mis le timestamp à peu près au bon endroit)

C’est lié au mind-wandering aussi (vagabondage de la pensée, Default Mode Network - DMN)

Un bon article à ce sujet : Why We Have Our Best Ideas in the Shower: The Science of Creativity

C’est le sujet de prédilection d’@AlexandreM ça

Et est-ce que vous êtes d’accord avec une définition de la méditation qui serait : se forcer à s’ennuyer ?

@DocDoc non, s’ennuyer a une connotation trop forte, et tu peux te forcer à t’ennuyer sans méditer. Suffit de parler à une personne ennuyante, lire un livre ennuyant, jouer à un jeu ennuyant, etc

Est-ce que vous avez une explication de pourquoi le fait de ne rien faire, détendre son « attention », de s’ennuyer permet au cerveau de générer des idées ? Et est-ce que vous êtes d’accord avec une définition de la méditation qui serait : se forcer à s’ennuyer ?

@DocDoc Étant donné que le réseau exécutif central et le réseau de saillance sont associés au contrôle du système sympathique et le réseau du mode par défaut au système parasympathique, l’esprit passant du monde perceptuel au monde conceptuel tourné vers l’intérieur, on peut supposer que la détente de l’esprit donne la souplesse et l’occasion nécessaire pour switcher d’une idée à l’autre d’une manière plus fluide, plus libre