Quand méditer, durée et espacement des séances?

@Bertrand est-ce que tu médites tous les jours ? Et combien de temps en moyenne par jour / séance ? Et vers quelle heure en général (à heure régulière ?) ?

Non loin de là. À certaines périodes oui. Notamment pour intégrer la méditation, je pense qu’on a besoin d’une phase intense dans sa vie durant laquelle on s’y met sérieusement, pour en faire une sorte de seconde nature (méditer sans méditer). Depuis quelques années je médite seulement quand je sens que c’est particulièrement approprié : quand je sens que je suis trop distrait, ou trop nerveux, ou trop stressé, ou que j’ai du mal à me concentrer ou que je suis déstabilisé émotionnellement. Grosso-modo quand je sors trop du flow et que je me décentre trop. Mais c’est beaucoup plus rare maintenant d’où le fait que je pratique beaucoup moins. Au milieu de ma vingtaine j’étais très souvent déstabilisé émotionnellement et nerveusement donc la méditation a eu une place centrale.

Maintenant ma méditation = des micro-sessions pas régulières (quelques minutes) + des grosses sessions (1h et plus) mais rares. + j’essaie de méditer en faisant autre chose (ce n’est pas purement de la méditation mais on se comprend).

Apparemment les personnes qui méditent beaucoup; régulièrement et depuis des années acquièrent de plus en plus de résultats positifs qui sembleraient aller dans la direction de ce qu’un état physiologique d’une personne turquoise pourrait atteindre.

Tu penses que tu as tiré profit au maximum de la méditation à un niveau poussé du coup @Bertrand ?

Non du tout. J’ai atteint un bon palier mais je suis loin d’être level max :grin: À ce stade de ma vie c’est juste pas une de mes priorités actuelles de level up davantage à ce niveau.
Et puis honnêtement je pense
que à ce stade pour pas perdre son temps il faut investir dans du matos (type casque EEG pour faire du neurofeedback)

que à ce stade pour pas perdre son temps il faut investir dans du matos (type casque EEG pour faire du neurofeedback)

@Bertrand C’est à dire ?

Ben pour faire un parallèle, en muscu quand tu débutes avec un programme basique, dans les premiers années tu vas avoir un max de gains. Puis en répétant ce programme les années d’après, tu vas stagner. Si tu veux progresser davantage il faut stimuler davantage, etc. C’est un peu le même délire avec la méditation je pense. Méditer sans rien deviens easy mode et pour progresser tu dois faire des séances hyper longues.

Mais en soi on peut méditer sur n’importe quoi non ?
Dans ma tête méditer = se concentrer

Oui et non
quand on parle de méditation c’est dans un sens plus précis, c’est de la concentration pour la concentration (ou de la conscience pour la conscience suivant le type)
Quand tu te concentres en incidence c’est très très différent

Moi, je médite en laissant mon esprit vagabonder sans m’attacher à ces dernières, et je fais de plus en plus d’expériences liés au Samadhi, honnêtement je sais pas si c’est de la médition que je fais mais comme ca marche je continue

quand on parle de méditation c’est dans un sens plus précis, c’est de la concentration pour la concentration (ou de la conscience pour la conscience suivant le type)

@Bertrand J’ai le sentiment que du coup on est pas si concentré sur ce qu’on fait directement, vu qu’on est concentré sur la concentration. Typiquement quand tu réfléchis/contemple est-ce que tu es conscient que tu portes ta conscience sur tes pensées ?

Non justement c’est pour ça que je dis que ça compte pas
C’est de la concentration par incidence
Alors que dans la méditation classique tu t’empêches de dévier

Top comme retour comme d’habitude :slightly_smiling_face:

Moi, je médite en laissant mon esprit vagabonder sans m’attacher à ces dernières, et je fais de plus en plus d’expériences liés au Samadhi, honnêtement je sais pas si c’est de la médition que je fais mais comme ca marche je continue

@AlexandreM Ce n’est pas de la méditation concentration mais c’est de la méditation quand même. C’est le problème de ce terme « méditation » c’est un fourre-tout. Quand je parle de méditation perso c’est toujours à entendre dans le sens méditation concentration, durant laquelle tu recentres systématiquement ton attention dès qu’elle dévie, typiquement en utilisant la respiration comme centre attentionnel (cf les vidéos que j’ai fait sur la méditation). Pour méditation dans le sens « réfléchir calmement et isolément à un ou des sujets » j’utilise exclusivement le terme contemplation. Et pour la méditation dans le sens observer les sensations sans interférer, je précise toujours mindfulness meditation ou méditation pleine conscience.

Donc ce que fait Alexandre° c’est de la pleine conscience ?

Oui moi je regroupe ça dans pleine conscience, surtout dans la description qu’il vient d’en faire. Je sais que certains diront « non c’est transcendantal » ou autre (à cause du mantra, etc), mais pour le moment j’ai vu aucun argument pour justifier que ce ne sont pas des branches de la méditation pleine conscience. Je ne vois pas ce qui mérite de les mettre sur le plan horizontal. Pour moi cette pseudo-opposition avec la pleine conscience c’est plus du marketing pour tirer la couverture.
Après attention ça veut pas dire qu’elles n’ont pas d’intérêt juste que le cœur de leur principe = même chose que la pleine conscience

Après la mindfulness meditation (je préfère utiliser le terme anglais car la traduction fr est débile haha :sweat_smile: ) ça a des effets assez différents selon ce sur quoi tu es amorcé avant de méditer (pensées, sensations, émotions, traumas, etc). Avant chaque séance de mindfulness meditation il faut s’amorcer sur un « thème » (que cet amorçage soit conscient ou inconscient).

Pour en revenir à la traduction foireuse je trouve que « pleine conscience » induit en erreur en fait. Là où « mindfulness » est bien choisi. Être « mindful » ça veut juste dire faire attention à. Observer sans interférer, ni juger, etc. Juste être « présent » à notre activité, à ce qui se passe en nous, ne pas la laisser tourner inconsciemment. La traduction pleine conscience est donc à comprendre dans le sens pleine présence / pleine attention. Et non dans le sens je deviens omniscient ou je ne sais quoi (ce que je trouve le terme « pleine conscience » laisse penser)