Qu'est-ce que l'âme?

En parlant d’âme, pour vous c’est quoi âme ?
Souvent il m’arrive de dire par exemple « wow ce mec n’a pas d’ame pour faire ça » ou un truc du style
Je dirais que ma définition de âme est un ensemble de valeur et code moral

Quand la Société d’édition juive d’Amérique a publié une nouvelle traduction anglaise de la Torah, les cinq premiers livres de la Bible, le rédacteur en chef, Harry M. Orlinsky, du Hebrew Union College, déclara que le terme « âme » avait été virtuellement éliminé de cette traduction parce que « le mot hébreu en question ici est « Nèfèsh » ». Il a ajouté : « d’autres traducteurs l’ont interprété dans le sens de « âme », ce qui est tout à fait inexact. La Bible ne dit pas que nous avons une âme. « Nèfèsh » est la personne elle-même, son besoin de nourriture, le sang dans ses veines, son être »2
La New Catholic Encyclopedia dit : « le mot Nepes [nèphèsh] est un terme au sens beaucoup plus étendu que notre mot « âme » ; il désigne la vie (Ex 21.23 ; Dt 19.21) et ses diverses manifestations essentielles : la respiration (Gn 35.18 ; Jb 41.13.21), le sang (Gn 9.4 ; Dt 12.23 ; Ps 140(141).8), le désir (2 S 3.21 ; Pr 23.2). Dans l’Ancien Testament, l’âme n’est pas une partie de l’homme, mais l’homme tout entier, l’homme en tant qu’être vivant. Pareillement, dans le Nouveau Testament, l’âme désigne la vie humaine : la vie d’un individu, d’un sujet conscient (Mt 2.20 ; 6.25 ; Lc 12.22-23 ; 14.26 ; Jn 10.11, 15, 17 ; 13.37) »23.
En français il existe souvent une confusion entre le mot « âme » et le mot « esprit » qui naît de l’emploi indifféremment du mot « âme » pour désigner l’esprit, et de l’emploi du mot « esprit » pour désigner l’âme, qui s’observe par exemple dans la description du dualisme cartésien et dans la philosophie de l’esprit. Cette confusion résulte de la difficulté de traduire les termes originaux correspondants, qui sont issus de l’hébreu (nèphèsh : âme, rouah : esprit) et du grec antiques (psyché : âme, pneuma : esprit), de manière uniforme parce que ces mots sont tous deux polysémiques. Il semble donc que ce soit plus l’étude de l’emploi de ces deux mots dans leur contexte grâce à la méthode historico-grammaticale qui permette d’ en expliquer leur réel sens originel.

En parlant d’âme, pour vous c’est quoi âme ?
Souvent il m’arrive de dire par exemple « wow ce mec n’a pas d’ame pour faire ça » ou un truc du style
Je dirais que ma définition de âme est un ensemble de valeur et code moral

@Desirez-vous-du_the En tout cas j’adhère pas à la conception dualiste traditionnelle

Du coup ame en fait originellement se rapproche plus de « energie vitale », « chi »

En français il existe souvent une confusion entre le mot « âme » et le mot « esprit » qui naît de l’emploi indifféremment du mot « âme » pour désigner l’esprit, et de l’emploi du mot « esprit » pour désigner l’âme, qui s’observe par exemple dans la description du dualisme cartésien et dans la philosophie de l’esprit. Cette confusion résulte de la difficulté de traduire les termes originaux correspondants, qui sont issus de l’hébreu (nèphèsh : âme, rouah : esprit) et du grec antiques (psyché : âme, pneuma : esprit), de manière uniforme parce que ces mots sont tous deux polysémiques. Il semble donc que ce soit plus l’étude de l’emploi de ces deux mots dans leur contexte grâce à la méthode historico-grammaticale qui permette d’ en expliquer leur réel sens originel.

@AlexandreM C’est vrai qu’il y a une petite confusion aavec ces deux mots

On le voit, la partie spirituelle de l’homme n’est pas envisagée indépendamment de la partie corporelle, d’ailleurs la Genèse ignore le dualisme grec corps-âme. « Le verset 7 est un locus classicus de l’anthropologie de l’Ancien Testament. Celle-ci ne distingue pas le corps et l’’âme’, mais de façon réaliste, le corps et la vie. Le souffle de vie divin qui s’unit au corps matériel, fait de l’homme un ‘être vivant’ à la fois sur le plan physique et sur le plan psychique. Cette vie jaillit directement de Dieu » [8]. Ce dernier point est capital : s’il est vrai que l’homme reçoit de Dieu ce qui lui est nécessaire pour être autonome, il reste dans une dépendance radicale à son égard. « S’il ramenait à lui son esprit, s’il concentrait en lui son souffle (nishmato), toute chair expirerait à la fois et l’homme retournerait à la poussière (apar) » (Jb 34,14-15). Ce point est souligné par la tradition juive dans son interprétation de Gn 2,7. « Si l’âme de l’homme endormie restait confinée dans le corps, tout homme périrait (…). L’âme emplit tout le corps, et lorsque l’homme dort, elle monte lui puiser de l’en-haut la vie »

Du coup ame en fait originellement se rapproche plus de « energie vitale », « chi »

@Desirez-vous-du_the On dirait ouais

On voit bien ici les limites de la spiritualité judéo-Chrétienne

En parlant d’âme, pour vous c’est quoi âme ?
Souvent il m’arrive de dire par exemple « wow ce mec n’a pas d’ame pour faire ça » ou un truc du style
Je dirais que ma définition de âme est un ensemble de valeur et code moral

@Desirez-vous-du_the Pareil, mais c’est aussi très lié aux sentiments profonds. Une personne pour laquelle tu as de profonds sentiments = âme soeur. Un projet pour lequel tu as des sentiments profonds = connecté à ton âme. Quand tu cherches profondément quoi faire de ta vie = tu cherches à trouver ton âme quelque part, tu cherches dans les profondeur de ton âme. Un projet qui a de l’âme = un projet dans lequel la personne s’est investit authentiquement et profondément. Tout ce qui attrait à l’âme est ce qui est connecté au plus profond de nous.

Sinon je suis également bien d’accord avec l’association âme = vie (voir la fin de cet épisode L'Intangible Substance du Moi #0109 | Vidéos de Développement Personnel - Fondation MAGister ). Notre âme survit à notre mort car elle ne nous a jamais appartenu, c’est notre façon d’être, et notre façon d’être est né du monde. Quand quelqu’un a une façon d’être similaire à une autre, on dirait qu’il partage la même âme.

"Notre âme, oui quelque part elle existe.

Et elle survivra à notre mort.

Car elle est partout.

C’est l’eau de l’océan.

L’eau qui nous traverse et qui nous donne forme.

Elle est irréductible à une seule individualité.

Elle dépasse et traverse complètement toute individualité de passage dans le flux continu de l’existence.

De la même manière que le sens du moi, que nos sentiments, que nos émotions, que tous les systèmes internes qui contribuent à notre existence,

dépassent et traversent tout être humain de passage dans l’humanité."

Quel poésie, c’est beau
C’est vrai l’ame désigne quelque chose de tres profond et fort, on le vois avec les exemples que tu donnes