Qu'est-ce que l'amour Absolu?

L’absolu est amoral. La morale c’est propre à l’Humain.

Ce Dieu a un amour tellement absolu qu’il considère le bien de toute chose pour façonner sa création, sans biais pour quoi que ce soit de particulier.
Et le fait que ce Dieu considère le bien de toute chose en fait donc un Dieu profondément aimant (de sa création).

Mais dans ce cas pourquoi y a t-il des choses horribles qui arrivent à certaines personnes ou certains êtres et pas à d’autres ? Ou pourquoi y a t-il la sélection naturelle quand tout être vivant souhaite survivre ?

@Prometheus Ouais comme dit Fumeterre, une question d’équilibre global. Tout est connecté, à la fois dans l’espace, mais surtout dans le temps. C’est le Jenga encore une fois. Certaines « briques » vont effectivement se faire fucked dans le processus, pas parce que Dieu a fait une erreur mais parce que c’est inévitable. D’autant plus que beaucoup de bonnes choses ont vite fait de se transformer en mauvaise, ce qui requiert une autre manipulation du Jenga, manipulation qui ne pourra pas que produire que du bien pour toute chose. Tout est entremêlé. Et globalement le mal est minimisé. Après ça c’est une vraie « Red Pill » à accepter et digérer pour notre morale humaine.

Et en ce sens lorsqu’on est dans la perspective de l’égo le bien et le mal existe (et ils sont vachement subjectifs) et l’individu pourra avoir l’impression de faire le bien (ou le mal) à son niveau local. C’est sa perception locale qui lui permet de créer une dualité bien/mal qui sinon n’existerait pas dans une perception globale.

Et donc si depuis sa perspective limitée, l’Ego choisissait d’améliorer la réalité pour qu’elle soit meilleure, pour “réparer” les “erreurs” de Dieu, il la rendrait en réalité plus mauvaise.

Donc ça veut dire que quoi qu’on fasse quand on essaye de faire de notre mieux, si on est dans la perspective limitée et relative de l’égo, on rendra en fait la réalité plus mauvaise ?

@Prometheus Non si on était à la place de Dieu en tant qu’Ego (ce qu’on n’est pas, l’Ego est en fait une partie intégrante de Dieu, et ses biais font partie de tout le bordel d’entremêlement dont on parle)

Et en ce sens lorsqu’on est dans la perspective de l’égo le bien et le mal existe (et ils sont vachement subjectifs) et l’individu pourra avoir l’impression de faire le bien (ou le mal) à son niveau local. C’est sa perception locale qui lui permet de créer une dualité bien/mal qui sinon n’existerait pas dans une perception globale.

@DocDoc Oui, dit autrement le mal n’est qu’une projection.

Ouais comme dit Fumeterre, une question d’équilibre global. Tout est connecté, à la fois dans l’espace, mais surtout dans le temps. C’est le Jenga encore une fois. Certaines « briques » vont effectivement se faire fucked dans le processus, pas parce que Dieu a fait une erreur mais parce que c’est inévitable. D’autant plus que beaucoup de bonnes choses ont vite fait de se transformer en mauvaise, ce qui requiert une autre manipulation du Jenga, manipulation qui ne pourra pas que produire que du bien pour toute chose. Tout est entremêlé. Et globalement le mal est minimisé. Après ça c’est une vraie « Red Pill » à accepter et digérer pour notre morale humaine.

@Bertrand Je comprends mieux pourquoi tu avais dit que tu t’en foutais si jamais tu devais mourir

Dieu lors de la Genèse : Art de l’équilibre - YouTube

Dieu lors de la Genèse : Art de l’équilibre - YouTube

@Fumeterre Ouais c’est exactement ça, avec un peu de projection tu peux imaginer les pauvres bouteilles et autres qui ont mal au dos :grin: « Foutu Dieu, il nous a mal foutu », « Pourquoi moi ??? »

Je comprends mieux pourquoi tu avais dit que tu t’en foutais si jamais tu devais mourir

@Prometheus https://www.youtube.com/watch?t=169&v=-xSORIDw1Sg&feature=youtu.be

@Bertrand
Certaines « briques » vont effectivement se faire fucked dans le processus, pas parce que Dieu a fait une erreur mais parce que c’est inévitable.

C’est super triste d’un point de vue relatif mais c’est ok d’un point de vue absolu.
Dieu est capitaliste.

Ce que je trouve fascinant c’est la capacité de l’ego à se dissoudre partiellement lui même. Et que paradoxalement on « utilise » une perspective absolue pour les besoins de notre perspective égoique.

Ouais mais quand tu y penses c’est logique. À la fois du point de vue émotionnel (Bouddha, Duhkha, tout ça), mais surtout du point de vue évolutif, le passage a un état non-egoique va finir par se faire (ne serait-ce qu temporairement, même si ce temporairement = des milliards d’années), et il ne va pas se faire d’un coup, donc on est déjà à une étape intermédiaire en gros.

Peut-être que je ne comprends pas bien « un état non-egoique » mais qu’est-ce que ça veut dire ? Est-ce qu’on peut réellement ne plus avoir d’ego du tout sans devenir un mollusque inerte ? Est-ce que l’ego n’est pas un moteur indispensable, ne serais-ce qu’à un niveau physique, pour notre organisme ?
Ou est-ce que tu parles simplement du évolution vers des individus de moins en moins égoiques, avec une perspective de plus en plus complexe, relativiste etc.

Le passage à un ego collectif et délocalisé si tu préfères. Je dis pas qu’on peut le faire actuellement (du tout) mais je pense qu’à un moment donné de l’évolution ça va se faire. Ouais en gros ce que tu décris dans ta dernière phrase.

Ce que je trouve fascinant c’est la capacité de l’ego à se dissoudre partiellement lui même. Et que paradoxalement on « utilise » une perspective absolue pour les besoins de notre perspective égoique.

@DocDoc J’y réfléchissais hier, je trouve ça fascinant également que notre ADN contienne des capacités à avoir des expériences mystiques et de dissolution de l’égo style Kundalini / samadhi par exemple, j’arrive pas à expliquer ça d’un point de vue évolutif, c’est un peu comme si notre ADN contenait des backdoors dès le début pour détourner complétement le système de base (l’égo).

J’arrive pas à comprendre d’un point de vue évolutif quel est le trait qui permet de développer ça dans notre biologie (style un néocortex, etc).

Pour moi il y a de grandes chances que ce soit similaire aux jambes vestigiales de la baleine. À un moment donné de l’histoire, l’évolution a pu explorer cette voie du non-ego (ou tout du moins de l’ego souple et allégé). Cette voie a été discontinuée dans nos lignées, mais on garde toujours les bagages dans notre matériel (de la même manière que les baleines gardent les petites jambes).

Ouais comme dit Fumeterre, une question d’équilibre global. Tout est connecté, à la fois dans l’espace, mais surtout dans le temps. C’est le Jenga encore une fois. Certaines « briques » vont effectivement se faire fucked dans le processus, pas parce que Dieu a fait une erreur mais parce que c’est inévitable. D’autant plus que beaucoup de bonnes choses ont vite fait de se transformer en mauvaise, ce qui requiert une autre manipulation du Jenga, manipulation qui ne pourra pas que produire que du bien pour toute chose. Tout est entremêlé. Et globalement le mal est minimisé. Après ça c’est une vraie « Red Pill » à accepter et digérer pour notre morale humaine.

@Bertrand C’est la plus grosse "red pill " je crois, a coté de ça les mecs qui sont en mode toutes les meufs sont des p**es sur reddit, c’est rien lol