Rêve prémonitoire

Salut a tous il y’a quelques jours j’ai rêver qu’une collègue de travail était tomber enceinte ce rêve ma marquer et m’a fait cogiter quelques dizaines de minutes et la je viens d’apprendre aujourd’hui que c’est le cas c’est pas le genre de rêve que je fait souvent voire jamais il ont jamais parler du sujet ça me paraît fou que ce soit dû aux hasard vous auriez des pistes de réflexion pour expliquer ce phénomène

PS : quand j’ai fait ce rêve j’étais couper de tout media ou écran depuis plus d’une semaine

Je ne crois pas que la science ait tranché sur une explication précise de ce type d’expérience. Cependant plusieurs hypothèses non exclusives ont été formulées :

  • Une coïncidence : lié au hasard (loi des grands nombres). On fait beaucoup de rêves tout au long de sa vie et sur un tas de sujets variés, donc il y a de fortes chances qu’il y ait un ou plusieurs matchs avec des évènements dans notre vie. Mais le hasard ne peut pas expliquer à lui seul ce phénomène du fait de la fréquence élevée de gens qui rapportent avoir fait un rêve prémonitoire.

  • La mémoire sélective : une sorte de biais de confirmation

« When an event in your daily life appears to parallel something that happened in a dream, you’re more likely to remember the similarities than note the differences. »

Dans ton exemple, peut-être que tu as rêvé d’une personne enceinte mais ce n’était pas ta collègue. Et lorsque tu as vu ta collègue enceinte dans la réalité ton cerveau a fait le lien avec ton rêve mais en omettant les différences. Une façon d’éviter ce biais serait je pense de tenir un journal de rêves, pour avoir une trace physique du rêve exact.

  • Faire des liens subconscients : Peut-être que ton cerveau a perçu des signaux que ta collègue était, ou essayait de tomber enceinte, sans le conscientiser. Tu en as ensuite rêvé et ce n’est que lorsque tu as appris qu’elle était enceinte dans la réalité que tu l’as réellement conscientisé.

Ces trois hypothèses semblent pouvoir expliquer ton rêve prémonitoire avec les éléments que tu as donnés. Il y a peut-être d’autres hypothèses plausibles mais je ne connais pas bien le sujet. Personnellement je ne me souviens pas avoir eu l’expérience d’un rêve prémonitoire mais beaucoup d’expériences de « déjà-vu ».

Certainement que @Bertrand ou un membre de la communauté pourront compléter ou apporter de nouvelles perspectives de réponses à la question. Pour l’instant on discute surtout sur le serveur Discord mais c’est sympathique de voir un nouveau topic :grin:

1 « J'aime »

Même si ça te paraît fou c’est vraisemblablement du « hasard ».

J’explique pourquoi dans cet épisode : Les synchronicités : ce qu'elles veulent dire à propos du réel #0207 | Vidéos de Développement Personnel - Fondation MAGister

Il y a un épisode qui arrive où je parle de ça de manière plus pertinente pour ton exemple. Je te copie/colle le passage :

"Dans cette situation, cet abonné qui est étudiant, il était dans le métro pour rentrer des cours comme tous les soirs,

et là il aperçoit une personne rentrer dans sa rame et croit reconnaître une personne qu’il connait depuis au moins 5 ans.

Le truc c’est que cette personne il ne voulait pas vraiment la voir car il y a eu des histoires négatives avec dans son passé ;

et heureusement pour lui finalement ce n’était pas elle !

Sauf que, quelques stations de métro plus tard, cette personne rentre vraiment dans sa rame de métro et est en face de lui à 3 mètres à peine.

Sachant que cette situation lui était déjà arrivée quelques mois auparavant avec une autre personne avec qui il avait eu des histoires.

Et en gros il ne comprenait pas comment c’était possible d’avoir ce genre de synchronicités, ce genre de coïncidences troublantes, ça lui semblait magique.

Et en fait ça paraît magique et improbable tout simplement parce qu’on imagine que notre perception est comme une caméra et qu’il n’y a qu’un seul niveau de traitement de l’environnement.

Mais le truc c’est que c’est loin d’être le cas.

Tout ce qu’il y a dans notre environnement extérieur n’est pas du tout traité de manière équivalente.

À partir du moment où tu as un passé fort avec une personne, à partir du moment où cette personne est devenue spéciale à tes yeux,

eh bien tous les patterns perceptifs associés à cette personne vont avoir une forte priorité dans ton système de filtrage de la réalité ;

Les patterns associés à cette personne deviennent émotionnellement pertinents,

de la même manière que les patterns d’un serpent sont de base émotionnellement pertinents,

ils activent la peur avant même que tu ne réalises consciemment s’il y a vraiment un serpent ou si tu as simplement cru qu’il y avait un serpent.

Ce que ça veut dire, c’est que ton cerveau va avoir tendance à projeter dans le présent les patterns associés à cette personne spéciale, presque comme une hallucination.

Comme s’il essayait activement de la trouver et de la faire correspondre avec ce qui est présent dans l’environnement.

C’est à dire que de 1 / dès que tu verras quelqu’un sans pouvoir facilement l’identifier ou sans avoir le temps de l’identifier (genre tu vois une personne de dos, tu ne vois que la taille et la silhouette globale, où tu la vois passer entre les rayons d’un magasin),

eh bien si ça correspond à la silhouette d’une personne spéciale pour toi tu vas presque automatiquement te dire que c’est peut-être cette personne.

Ensuite de 2 / tu vas filtrer toutes les personnes ayant des ressemblances avec cette personne émotionnellement pertinente (au niveau du visage notamment) .

Tu vas inconsciemment mettre ton attention sur elles plutôt que sur les autres.

En gros dès que tu croiseras une personne qui a une morphologie du visage similaire à une personne spéciale à tes yeux,

ton cerveau va détecter presque automatiquement cette personne parmi le bruit visuel et attirera ton attention dessus (contrairement à toutes les autres personnes, que tu vas filtrer et qui resteront du bruit visuel).

Autrement dit les personnes auxquelles tu vas faire attention ne vont pas être prises au hasard.

Elles vont être préférentiellement celles qui correspondent à des choses dans ta mémoire.

Celles qui évoquent quelque chose de plus ou moins familier et/ou émotionnellement pertinent.

Et donc les possibilités de coïncidences vont être biaisées puisque d’une certaine manière ton cerveau fait correspondre ta mémoire avec ta mémoire.

En gros c’est le même délire que si des gens parlent autour de toi dans le metro,

tu n’écoutes pas du tout ce qu’ils disent, mais à un moment tu entends ton prénom et boum ça capture ton attention.

Parce que ton prénom est un pattern auditif spécial pour toi.

Autrement dit depuis le début ton subconscient écoutait plus que tu ne le croyais.

Cet effet magique n’a rien à voir avec le hasard, juste comme je le disais dans l’épisode 207,

on sous-estime tout le pré-traitement que fait notre subconscient.

Du coup, quand une personne est devenue vraiment spéciale pour toi et donc pertinente pour ton cerveau, tu vas avoir vraiment du mal à la rater, même dans une foule.

De la même manière que tu aurais du mal à rater la mention de ton prénom dans une discussion environnante.

En revanche, tu vas avoir beaucoup de fausses alarmes/fausses reconnaissances associées à cette personne spéciale,

c’est à dire penser que c’est peut-être elle, alors que ce n’est pas elle.

Comme si ton subconscient était toujours en train de la chercher et de vouloir la trouver (même là où elle n’est pas là).

De la même manière cette personne spéciale risque d’être projetée dans tes rêves (les mécanismes de projection hallucinatoire étant très similaires dans le rêve et dans la réalité).

Et ce genre de coïncidences troublantes n’arrivera jamais avec des personnes que tu viens juste de rencontrer, car elles n’ont pas eu le temps de bien rentrer dans ta mémoire, d’affecter tes émotions, et donc de rentrer dans ton système de filtrage.

Si notre cerveau ressentait énormément de pertinence émotionnelle pour ne serait-ce qu’une centaine de personnes, alors on aurait ce genre de synchronicités troublantes à chaque fois qu’on est dans le métro, dans la rue, dans un magasin, etc

On croirait voir ces personnes que l’on connaît un peu partout.

Et donc forcément il arriverait de temps en temps que juste après avoir cru voir quelqu’un que l’on connaît, on croise vraiment cette personne peu de temps après.

Créant ainsi une synchronicité troublante."

1 « J'aime »