Se donner des objectifs et planifier son temps

Sur un autre sujet, est-ce que vous planifiez votre temps/vos objectifs ? Et surtout (car j’imagine que oui) est-ce que ce sont des objectifs de résultats ou d’activités ? Si ce sont des résultats est-ce que ce sont des résultats quantitatifs ou alors qualitatifs ?
Je pose la question car je planifie régulièrement à moyen terme (6-3 mois) et j’en infère des plannings à plus court terme. Et je ne sais jamais comment mesurer les objectifs qui justement ne sont pas mesurables. Typiquement si je travaille une compétence motrice et je veux qu’elle soit d’une certaine qualité est-ce que je devrais poser comme objectif une certaine qualité de cette compétence (aussi vague cela soit-il) ou est-ce qu’il faut mieux que je pose seulement des objectifs concrets/objectifs qui vont normalement, presque par incidence, faire évoluer ma compétence ?

Perso plus des objectifs pour maintenir mon activité. Le reste découle en incidence. Si tu maximises ton activité il n’y a pas moyen que tu ne développes pas de résultats et que tes compétences ne progressent pas.

Mais donc des objectifs concrets en soi nn ? Dans le sens où une activité a besoin d’une direction.
Est-ce que ça veut dire que tu te donnes un objectif, tu planifie des activités visant à atteindre cette objectif mais sans te mettre de deadline de temps ?

non l’objectif de maintenir mon taux d’activité élevé
ce qui me pousse à pré-potentialiser mon futur car ça s’improvise pas
en gros trouver des projets et mini-projets pour le futur

et ensuite c’est la mise en oeuvre de ces projets et mini-projets qui m’amènent résultats et progression

Si j’ai bien compris : tu as un objectif global qui est de maintenir un taux d’activité élevé. Et pour accomplir cet objectif relativement abstrait tu planifies des objectifs court/moyen terme concrets qui eux même te font planifier des activités dirigées ?

C’est le mot planifier qui me dérange. Disons que je collecte dans mon tableau de bord une liste d’objectifs, ensuite j’avance sur l’un d’eux selon mon humeur.

D’accord je vois. Et dans la mesure où des fois tu n’as pas d’envie particulière tu te forces ? (discipline -> potentialisation -> motivation ?)

En gros ouais, si j’ai plein de choses à faire et que j’ai pas envie + que j’ai pas particulièrement de raison de pas avoir envie (manque de sommeil, etc) alors mode discipline

D’accord d’accord merci !
Mais si tu n’as pas envie par manque de sommeil par exemple qu’est-ce que tu fais ?

Je vais dormir :grin:

:joy::joy: quelque soit l’heure ?
Somme toute c’est pas bête comme astuce

Ben ouais la plupart du temps quand je me dis « bon ça serait con de faire une sieste maintenant, je vais résister jusqu’à ce soir et je dormirais plus demain » au final je perds souvent plus de temps que de faire une sieste.

Mais si c’est tôt le matin ou tard dans l’aprem ça ne dérègle pas ton cycle de sommeil ?

Pas plus que de rester éveillé

Je ne comprends pas, si tu dors est-ce que tu ne consommes pas ta melatonine ce qui fait que tu ne pourras plus dormir après ?

Si tu manques de sommeil et que tu restes éveillé alors que ton corps à envie de dormir, tu dérègles plein de systèmes et tu crées une dette que tu paieras plus tard. Si tu fais une sieste bien sûr tout n’est pas rose non plus, mais globalement tu gagnes. Je parle quand tu n’as pas d’impératifs horaires bien sûr.

D’accord merci j’avais jamais vu ça comme ça
En partie parce que j’ai une conception du sommeil très très simpliste

Quand je manque de sommeil j’arrive à rien et je suis de sale humeur, je déteste ma journée donc pour moi c’est difficile de gagner globalement quand je manque de sommeil. Prendre un café peut hacker tout ça mais je préfère éviter.

Est-ce que tu as des ouvrages à conseiller sur le sommeil ? J’ai lu Why we sleep il y a longtemps mais il ne me semble pas qu’il y a beaucoup d’ouvrages qui parlent des mécanismes profonds