TURQUOISE [Dump Discord]

Ouais j’avoue c’était sympa au final, ta pas fait expres mais c’est cool :sunglasses:

http://www.erginergul.com/la_Sagesse_de_Rumi.pdf

Je suis d’accord que Rumi c’est très turquoise
https://www.youtube.com/watch?v=JSG98VAtai0 une personne turquoise en pratique

Ca vous va ? Voila
CQFD.

:joy: Ce genre de personnes ça met le « non-jugement » et l’empathie idéologique du stade jaune à rude épreuve :upside_down_face:

Même orange haha

What ?! Orange et le non-jugement ça fait deux ! Surtout envers les Bleus et Violets (et les Corails comme cette prêtresse lunaire :laughing:)

Ah
j’ai mal cru alors lol

41 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Conflit de valeurs

@Bertrand la meta-cognition ne rajoute t-elle pas justement une couche à cette illusion ? Et n’est-elle pas l’opposée du flow dans lequel tu es totalement engagé et unifié avec ce que tu fais ?

Si tu parles de ce que j’ai écrit, ce n’est pas tellement en référence à de la meta-cognition, c’est plus un sentiment. Un sentiment d’être ceci et pas cela.
En fait d’une certaine manière c’est de l’anti-metacognition. Pour mieux comprendre pourquoi je dis ça, quand tu perçois l’écran que tu regardes en ce moment, tu as intuitivement l’impression de percevoir un écran à l’extérieur, devant toi. Pourtant ce que tu perçois est une représentation interne (un modèle) d’un écran qu’il y a à l’extérieur. Le modèle de l’écran te paraît à l’extérieur mais il est en fait à l’intérieur. Cette conscience metacognitive de la représentation/du modèle est donc sautée. Autrement dit le modèle est transparent (il ne se présente pas comme un modèle), le modèle est confondu avec le modelé. On peut imaginer que de systématiquement se dire qu’on interagit avec un modèle casserait notre flow avec le monde.

Ce que j’ai décrit dans mon précédent post renvoie à exactement la même chose mais vis-à-vis de nous-mêmes.
Notre ego (le modèle de l’organisme) se confond avec le modelé (l’organisme).
Autrement dit on a une illusion de « directé » qui justement apporte du flow. Pour donner un autre exemple 99,99% des humains sont convaincus d’être en contact direct avec le monde réel. L’idée qu’ils passent par un tunnel mental ne leur effleure même pas l’esprit
Pourquoi ? Principalement parce que notre esprit simule la présence extérieure (de l’intérieur !)
C’est ça qui crée l’expérience de la rubber hand d’ailleurs, et les OBE (out of body experience)
Cognitivement notre expérience se passe dans notre cerveau mais donne le fort sentiment de se passer dans une réalité à l’extérieur (et pas du tout dans le cerveau). On se sent en contact direct avec la réalité extérieure. De la même manière cognitivement nous ne sommes jamais en contact avec le corps de notre organisme, mais avec une image de ce corps localisée dans l’esprit. Pourtant ce n’est pas du tout le sentiment qu’on a.

L’illusion de pas considérer ça comme des images internes mais comme la réalité extérieure permet se de rapprocher de la réalité hollistique et d’éviter une illusion de dissociation.

20 messages ont été scindés en un nouveau sujet : L’auto-immolation du moine bouddhiste Thích Quảng Đức

5 messages ont été scindés en un nouveau sujet : L’éveil n’est pas l’apanage des turquoises, mais

36 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Qu’est-ce que l’amour Absolu?

111 messages ont été scindés en un nouveau sujet : [Poadcast] Tim Freke & Rupert Spira - La conscience N’EST PAS à la base de l’Univers

« Le désordre des êtres est dans l’ordre des choses. » - Jacques Prévert

5 messages ont été scindés en un nouveau sujet : N’ayez plus peur d’oublier votre cerveau à la maison!

“How could you,” began Mackey, “how could you, a mathematician, a man devoted to reason and logical proof . . . how could you believe that extraterrestrials are sending you messages? How could you believe that you are being recruited by aliens from outer space to save the world? How could you . . . ?”

Nash looked up at last and fixed Mackey with an unblinking stare as cool and dispassionate as that of any bird or snake. “Because,” Nash said slowly in his soft, reasonable southern drawl, as if talking to himself, “the ideas I had about supernatural beings came to me the same way that my mathematical ideas did.


Ça te fait avoir plus de compassion pour les complotistes

D’ailleurs le livre sur la dopamine (« The Molecule of More ») permet de mieux comprendre pourquoi la dopamine est en jeu :

"Where, in fact, do these ideas come from? One clue comes from what we know about how to treat schizophrenia. Psychiatrists prescribe medications called antipsychotics that reduce activity within the dopamine desire circuit. At first glance, that seems odd. Stimulation of the desire circuit typically leads to excitement, wanting, enthusiasm, and motivation. How could excess stimulation cause psychosis? The answer comes from the concept of salience, a phenomenon that will also play a crucial role in understanding the roots of creativity.

Salience refers to the degree to which things are important, prominent, or conspicuous. One kind of salience is the quality of being unusual. For example, a clown walking down the street would be more salient—more out of place—than a man in a business suit. Another kind of salience is value. A briefcase with $10,000 in it is more salient than a wallet with $20. Different things are salient to different people. A jar of peanut butter is more salient to a boy with a peanut allergy than to one who is allergy free. It would also be more salient to a girl who loves peanut butter sandwiches compared to one who prefers tuna salad.
Think about how salient the following things are: a grocery store you’ve seen a hundred times before versus a grocery store that just opened yesterday, the face of a stranger versus the face of the person you secretly love, and a policeman as you are walking down the street versus a policeman after you just made an illegal left turn. Things are salient when they are important to you, if they have the potential to impact your well-being, for good or for evil. Things are salient if they have the potential to affect your future. Things are salient if they trigger desire dopamine. They broadcast the message, Wake up. Pay attention. Get excited. This is important. You’re sitting at a bus stop, glancing at a newspaper article about a Canadian trade agreement. Unless the mind-numbing details of the negotiation will impact you in some way, your desire dopamine circuit is at rest. Then all of a sudden you come across the name of one of your classmates from high school. She’s been involved in the negotiation of the pact. Bang! Salience. Dopamine. As you read further, your interest rising, you suddenly come across your own name. You can imagine how that would affect your dopamine.
What happens, though, if the salience function of the brain malfunctions—if it goes off even when there is nothing happening that is actually important to you? Imagine you’re watching the news. The anchorman is talking about a government spying program, and suddenly your salience circuit fires for no reason at all. You might then believe that this story on the news has something to do with you. **Too much salience, or any salience at all at the wrong time, can create delusions. **The triggering event rises from obscurity to importance. A common delusion among people with schizophrenia is that people on TV are talking directly to them. Another is that they are the target of investigation by the NSA, FBI, KGB, or Secret Service. One patient said he saw a stop sign, and thought it was a message from his mother telling him to stop looking at women. Another patient saw a red car parked outside her apartment on Valentine’s Day, and believed it was a message of love from her psychiatrist. Even people who have never been psychotic might learn to attach salience to things that appear unimportant to others, such as black cats or the number 13."

7 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Mark Manson se fourvoie. On n’échappe pas à la détermination du tout